Accueil Traitement de l'eau Réutiliser 95% des eaux utilisées au cours d’un processus industriel ? C’est...

Réutiliser 95% des eaux utilisées au cours d’un processus industriel ? C’est possible

250
0
SHARE

Le traitement des eaux industrielles, de l’alimentation au traitement des eaux usées, en passant par le conditionnement, est mal desservi. Les carences qui en résultent ne permettent pas aux usines de fabrication de réaliser des niveaux d’économie optimums.
À l’opposé du traitement des eaux urbaines et rurales, celui du traitement des eaux industrielles exige une considération propre à chaque cas. L’arsenal des moyens de traitement est beaucoup plus étendu et les façons de les combiner, considérablement plus grandes. Aucun cas industriel ne les regroupe tous, mais il faut les avoir tous à portée de l’esprit pour apporter à un cas spécifique la solution la plus appropriée. En matière d’eaux industrielles, la vue d’ensemble fait partie intégrante de la spécialisation. Le but du traitement des eaux usées est d’éliminer les résidus polluants pour rétablir la qualité première et naturelle de l’eau.

Les normes devenant de plus en plus sévères, les contingents prescrits sont souvent dépassés lors d’un déversement des eaux usées dans les canalisations.

Les industries, de par leurs différences, ont des besoins en eau différents, même si les grandes catégories d’eau utilisée restent identiques :

  • Eau d’alimentation et eau pour les utilités (tours de refroidissement, chaudières et utilisation dans le process)
  • Eau purifiée utilisée en microélectronique, pharmacie et cosmétique
  • Eau usée et gestion des boues
  • Eau réutilisée ou recyclée

Aujourd’hui, seulement 1 à 2 % des eaux usées sont recyclées pour être réutilisées. Les 98 à 99 % restants sont traitées puis rejetées dans le milieu naturel. Face à ce constat, Cédric Fontaine et William Maufroy ont mis au point de nouvelles solutions d’optimisation de la ressource en eau pour les industriels.

Le Wô est une solution qui n’a pas d’équivalent sur le marché en raison :

1/ de ses performances :
– jusqu’à 0 % de rejet d’eaux usées,
– jusqu’à 95 % des eaux de process réutilisées,
– qualité des eaux traitées inférieure à 5 ppm.

2/ de ses résultats :
– économie d’eau jusqu’à 100 % de la consommation,
– forte réduction des taxes d’assainissement,
– retour sur investissement dès 2 ans.

3/ du procédé :
contrairement aux systèmes d’épurations classiques fonctionnant sur la base du traitement et de la suppression des polluants, le Wô a pour principe de séparer et concentrer le polluant et extraire l’eau pure à partir de l’effluent traité. Plus qu’une révolution technologique, l’innovation du Wô repose sur une nouvelle approche ‘intellectuelle’ de la gestion des eaux usées. Elle permet de fonctionner en circuit fermé en
réutilisant l’eau à l’infini.

Le concept du Wô est né de la rencontre entre Cédric Fontaine et William Maufroy, deux jeunes entrepreneurs spécialistes des problématiques ‘eau’ depuis plus de cinq ans. C’est à l’occasion de ses chantiers de récupération d’eau de pluie que Cedric Fontaine, dirigeant d’Inovaren, a constaté que la logique actuelle de la gestion de l’eau est inadaptée aux industries, fortes consommatrices d’eau dans leur process. Les solutions proposées ne répondaient pas aux exigences de performances économiques et environnementales. Elles présentaient trop de gâchis et de pertes !

Le jeune entrepreneur souhaitait trouver une solution permettant de réutiliser la ressource à l’infini et ainsi rendre le site industriel autonome en alimentation d’eau.

Pour l’innovation, Cédric Fontaine s’est naturellement tourné vers William Maufroy qui travaille sur ces questions à travers son bureau d’études depuis plusieurs années. Pour l’ingénieur en traitement des eaux, l’enjeu actuel réside dans une logique de réemploi. Le nouveau procédé devait également répondre à des critères techniques, économiques et réglementaires. Un défi que les deux hommes ont réussi à relever en janvier 2009 après deux années de recherche.
Cédric, fondateur d’Inovaren et William Maufroy, fondateur d’Ingeneo, ont créé en décembre 2008 2ô Innovation pour exploiter les solutions du Wô à travers la marque Inovaren.

Pour en savoir plus :

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here