define('WP_CRON_LOCK_TIMEOUT', 300); Réaliser des économies d'eau et éviter le gaspillage grâce aux économiseurs d'eau
Accueil Blog Page 4

Déshydratation des personnes âgées en maison de retraite

1

L’eau est un bien culturel et social. Mais avant cela, l’eau est un droit donné à chaque être humain.

Depuis le mois de novembre 2002, le Comité des droits économiques, sociaux et culturels a défini l’accès à des quantités adéquates d’eau salubre à des fins personnelles ou domestiques comme étant un droit fondamental de la personne. Le droit à l’accès de l’eau potable est alors une condition pour une personne pour qu’elle puisse mener une vie saine et digne ainsi qu’accéder à la réalisation de tous ses autres droits.

Mais malheureusement aujourd’hui, trop de personnes sont exposées au manque d’eau. En France, les personnes les plus touchées sont les sans-abri, les sdf, les personnes en situation illégale comme les sans-papiers par exemple, les squatteurs et souvent les personnes dont le revenu individuel ne dépasse pas 400 €/mois et qui ont du mal à payer l’eau dont ils disposent. En tout, 1 à 2 % de la population totale auraient de réels problèmes d’accès à l’eau.

Mais quand on parle de manque d’eau, on ne pense jamais aux personnes âgées qui sont pourtant les principales victimes, qu’elles résident à domicile ou en maison de retraite.

En effet, les personnes âgées en maison de retraite sont les plus exposées aux risques de déshydratation (notamment lors des dernières canicules) puisque leurs organismes sont plus fragiles. La nutrition est un facteur prioritaire chez ces dernières. Une mauvaise hydratation de la personne pourrait être à l’origine de plusieurs autres problèmes comme l’apparition de grosse fatigue, les risques de chute, d’insuffisance rénale ou encore de troubles neuropsychologiques, fréquents en maisons de retraite. Le personnel soignant d’une maison de retraite est donc sérieusement formé pour repérer  les symptômes de déshydratation.

Mais pas seulement au niveau de l’hydratation de leur corps, les seniors connaissent aussi souvent une autre carence en eau. En effet, il peut arriver lors de maltraitance en maison de retraite, que le personnel de la maison de retraite n’offre pas à ses résidents les moyens de faire correctement leur toilette ou leur bain. Ce qui serait alors une violation du droit d’accès à l’eau par tout être humain.

Toutefois, bien que les dirigeants mondiaux reconnaissant que l’accès à l’eau potable est un droit fondamental de l’Homme, ils ont aussi reconnu que le principe de recouvrement des coûts devait aussi lui être appliqué. En effet, la qualité de l’eau du robinet est soumise à des contrôles sanitaires fréquents afin d’en assurer sa qualité. Compte tenu du fait que l’eau qui arrive à notre robinet suit au préalable un circuit précis de distribution d’eau, son traitement est donc très lourd et surtout onéreux. Il est donc nécessaire de surveiller sa consommation en eau !

Fontaine filtrante : conseils pour acheter une fontaine à eau

10

La fontaine à eau filtrante EVA est un nouveau type de fontaine à eau arrivant en Europe. Elle a fait ses preuves dans des conditions « extrêmes », en Afrique et en Asie depuis plus de 5 ans ou le traitement de l’eau est primordial.

Fontaine filtrante : une solution naturelle

Les procédés de filtration des fontaines à eau filtrante EVA (dont les brevets internationaux sont déposés) sont accrédités par des organismes de contrôle qualité de notoriété internationale. Le système de filtration est respectueux de l’environnement. Conçue à partir de matières plastiques recyclées et neutres (qualité alimentaire) pour sa structure, la fontaine filtrante EVA purifie l’eau au travers de 8 à 11 étapes de filtration.

La fontaine filtrante EVA possède des éléments actifs issus de produits naturels, qui permettent d’éliminer les substances indésirables potentiellement présentes dans l’eau du robinet, et ceci dans des proportions allant de 70 à 100% . Exemples de substances pouvant être filtrées par la fontaine à eau filtrante.

  • Chlore,
  • coloration,
  • métaux lourds,
  • arsenic,
  • substances chimiques issues de l’industrie pharmaceutique et phyto sanitaire,
  • (POV) Produits Organiques Volatiles,
  • (THM) Trihalométhane etc.…
  • ainsi que les nitrates à plus de 70%.

Une eau stérilisée tout le temps

L’intérêt de disposer d’une fontaine filtrante à domicile est de pouvoir profiter d’une eau pure au quotidien. Mais outre le processus de filtration, c’est aussi le stockage de l’eau qui est important. En effet, une fois mise en carafe ou pichet, sachez que l’eau doit être consommée dans les heures qui suivent. Sinon, l’eau stagne et risque d’accumuler des bactéries.

La plupart des fontaines filtrantes (c’est le cas de la fontaine à eau EVA) vous assurent une stérilisation permanente de l’eau filtrée. Dans le cas de la fontaine à eau EVA, la stérilisation de l’eau est possible grâce à un principe actif breveté (VSM 3000) ainsi qu »à la reminéralisation. Ces processus permettent d’obtenir une eau au pH de 7.3 / 8.3, limpide et agréable à consommer pour la boisson, la cuisine, vos cafetières, théières, etc… Voici ci-dessous les utilisations possibles de l’eau filtrée.

Eau filtrée pour la cuisine

Faites la cuisine et utilisez votre fontaine EVA quotidiennement. Vous pouvez par exemple laver et rincer vos fruits et légumes dans une eau débarrassée de toutes les impuretés potentielles. Idéal pour les végétariens, végétaliens. Mais au delà de la toilette des fruits et légumes, ce sont tous les plats et modes de cuisson nécessitant de l’eau qui sont révolutionnés. Cuisinez avec une eau saine, pâtes, riz et cuisine vapeur.

Une eau filtrée est la meilleure solution pour respecter la qualité originelle des produits bio , en ne dénaturant pas le goût et la qualité de vos aliments.

Eau filtrée et thé

Vous êtes un passionné de thés raffinés aux saveurs uniques et envoûtantes, vous attachez une importance toute particulière au rituel de préparation et de présentation… Ne gâchez pas ces instants particuliers vous accordant ces moments de détente. Vous accordez une attention particulière au choix de votre thé et la qualité de l’eau que vous utilisez sera primordiale. N’hésitez plus en versant dans votre théière une eau filtrée approximativement ! Faites-vous plaisir en emplissant votre théière d’une eau chaude frémissante, si précieuse et filtrée avec votre fontaine EVA !

Un PH idéal, une eau dont la dureté est réduite à son maximum, grâce à votre fontaine EVA, révéleront ces saveurs que vous n’aurez certainement jamais obtenues jusqu’à aujourd’hui

Utilisez votre fontaine filtrante pour votre café

Pour votre percolateur, ou bien pour votre machine expresso, en utilisant l’eau filtrée par votre fontaine EVA, vous apporterez à votre café de toute origine, qu’il soit de consommation quotidienne ou de dégustation, un goût authentique et inégalé.

Votre eau réellement filtrée et purifiée par la fontaine à eau, débarrassée de toutes les substances pouvant occasionner dépôt de calcaire et tartre, ne provoquera plus ces pannes ou réduction de pression constatée par chacun d’entre nous. Avec votre eau filtrée par votre fontaine à eau, régalez-vous enfin d’un café révélant saveurs et arômes naturels…

Arrosez vos plantes avec une eau filtrée

Vos plantes, que vous arroserez en fonction des espèces et des saisons, nécessitent une eau tempérée (23°C à 25°C), souvent améliorée d’engrais naturels ou « bio » de préférence.

Débarrassée de ses excès de calcaires mais suffisamment riche en minéraux indispensables à leur métabolisme, l’eau obtenue avec le système de filtration d’une fontaine filtrante procure à vos plantes un développement optimal tout au long des saisons, qu’elles soient en période de repos végétatif ou de croissance saisonnière.

Eau filtrée pour vos animaux de compagnie

Chaque jour, vos animaux de compagnie boivent une quantité d’eau non négligeable… Chien, chat ou oiseau, chacun d’entre eux est sensible à la qualité de l’eau qu’ils consomment.

Ne les négligez pas, offrez-leur le meilleur, offrez-leur une eau réellement filtrée, purifiée et reminéralisée, grâce à votre fontaine filtrante. Quotidiennement, apportez-leur équilibre et bien-être, en leur procurant une nourriture adaptée, accompagnée d’une eau à disposition en quantité suffisante et agréable à consommer. Une eau filtrée contribue à leur apporter sels minéraux et substances naturelles indispensables à leur développement.

Vos rongeurs, (cochons d’Inde, hamsters, chinchillas, souris…) sont particulièrement exigeants quant à la qualité de l’eau qui leur est présentée ! Le PH et la dureté de l’eau obtenue après filtration avec votre fontaine filtrante en fera la boisson idéale pour une bonne santé pendant de longues années.

Acheter une fontaine à eau

Pour acheter une fontaine à eau filtrante, vous pouvez choisir parmi les 2 modèles disponibles sur le site Bien et Bio.

  • Fontaine filtrante EVA
  • Fontaine filtrante avec IRL et Magnétisation

économie d’eau : WC, robinet et douche, notre guide

2

A l’occasion de Forum Mondial de l’eau, qui se tient actuellement à Istanbul, l’équipe d’économie d’eau a tenu à vous concocter un petit guide sur les économies d’eau.Nous avons essayé de compiler en un seul article les bonnes pratiques et conseils galnés sur le net, mais aussi vos témoignages, afin de vous proposer les meilleures solutions pour les économies d’eau. Les voici réunies par « pôle » d’économie.

Economie d’eau sous la douche

Une douche classique comme celle installée dans votre maison débite en moyenne 20 litres à la minute. Un régulateur de débit pour votre douche peut faire descendre cette consommation d’eau aux alentours de 10 litres par minutes. Certaines douches proposant des systèmes de massages, de balnéothérapie ou encore multijets peuvent consommer jusqu’à 40 litres d’eau par minutes. 40 litres d’eau par minute, des chiffres tout simplement aberrants, face à la crise en eau qui s’amorce et à la nécessité de protéger la planète… Les installations classiques de douche sont des matériels très gourmands en eau. Si vous faites le calcul, une douche de 5 minutes peut consommer de 60 et 200 litres d’eau…

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41heJXRAA%2BL._SL500_AA280_.jpgPlusieurs solutions existent pour limiter votre consommation d’eau dans la douche. Nous vous proposons deux méthodes utiles et n’altérant pas le confort d’utilisation :

  • l’installation d’une douchette économique
  • l’achat d’un « sablier de douche » ludique pour les enfants

Votre pommeau de douche est usé, il fuit, ou bien encore, il est attaqué par le calcaire ? Quoi qu’il en soit, si l’heure de le changer est venue, alors il est responsable d’opter pour une douchette économique. Les pommeau de douches « économiques » sont très nombreux sur internet comme en magasin. Mais attention, si ils sont effectivement efficaces sur le papier, souvent, on déchante en se retrouvant dans la douche… Le débit est certes réduit, mais du coup, on se retrouve sous un filet d’eau, pas très rafraichissant. Les fabricants ont progressé dans ce secteur, et certains proposent des douches « innovantes ».

Des spécialistes ont notamment mis au point une douche qui aspire l’air pour le mélanger à l’eau. Avec 6,5 litres / minutes seulement, cette douche fourni un jet au moins aussi puissant voire plus fort que les douches traditionnelles. Il s’agit de l’effet Venturi (16 arrivées d′air aspirent l’air et ajoutent de l′oxygène à votre eau). Douchette ecoxygen.

L’intérêt est simple : économiser et ainsi contribuer à réduire la consommation d’eau, tout en prenant toujours plaisir à prendre une bonne douche relaxante. Pourvu que celles ci ne s’éternise pas ! Et oui, car outre l’installation d’économiseurs d’eau, il est aussi important de ne pas passer trop de temps sous l’eau. Pratique et ludique, le sablier de douche (qui décompte le temps que vous passez sous l’eau), sera un excellent outil pour apprendre aux plus jeunes qu’on ne doit pas « abuser » de cette ressource naturelle qu’est l’eau.

Réduisez le débit et économisez l’eau de vos robinets

Un robinet courant non équipé de réducteurs de débit consomme environ 10 à 12 litres d’eau/minute. Des aérateurs (ou mousseurs selon les appelations) sont disponibles pour remplacer ceux installés de base sur vos robinets. Les aérateurs ECO + délivrent seulement 5 litres / min à un débit moyen de 3 bars de pression soit une économie réalisable de prés de 50 % sur la consommation d’eau. économiseurs d’eau robinet.

L’autre avantage lorsque l’on installe à un aérateur pour robinet, est d‘économiser sur l’énergie qui sert à chauffer l’eau, et tout cela sans perte de confort à l ‘utilisation (à l’image des douches vues ci-dessus).

Ce type d’installation ne sera efficace que si elle est complétée par de vrais gestes responsables au quotidien.

  • Arrêter le robinet lorsqu’on se lave les dents
  • Ne pas laisser couler l’eau en faisant la vaisselle

WC et chasse d’eau : 40% de la consommation d’eau du foyer !

Souvent négligé, ce poste de la maison est pourtant très gourmand en eau… Les WC représentent jusqu’à 40% de la consommation moyenne d’un ménage. En dehors des systèmes de WC à double débit désormais installés par défaut sur les nouvelles installations, il existe des produits astucieux permettant de réduire la consommations des WC. Non non, pas la brique que l’on met au fond de la cuve, mais de véritables produits malins.

C’est le cas des plaquettes ECO WC, dont nous vous avons déjà largement parlé sur ce site. Comment fonctionnent les plaquettes EcoWC ? Les plaquettes se basent sur le principe simple : ce n’est pas la quantité d’eau évacuée qui procure la pression à une chasse de WC, mais bien la hauteur de cette eau.

Ainsi, les plaquettes se posent de chaque côté du mécanisme existant (vous garder ainsi votre cuve et son mécanisme) en 2 minutes. Ces plaquettes retiennent l’eau inutile du réservoir de chaque côté du mécanisme à chaque fois que vous tirez la chasse. Ce principe permet le même effet qu’une brique par exemple, mais est hygiénique et durable dans le temps.

Les plaquettes ECOWC sont faciles à mettre en place et ne dénaturent pas votre système de chasse d’eau actuel. Vous n’êtes pas obligé de changer votre installation ni même de l’adapter. Economiseur d’eau WC.

Économie d’eau chaude : comment y arriver ?

Economiser l’eau oui, et l’eau chaude ? Outre la quantité d’eau, c’est l’énergie nécessaire à sa production (pour la chauffer, la transporter), qu’il faut aussi économiser. Comment réaliser une économie d’eau chaude ? Commencez par isole thermiquement vos tuyaux surtout s’ils passent dans le vide-sanitaire ou dans des locaux non chauffés. Un isolant autour de votre réseau d’eau chaude devrait dans un premier temps permettre d’évier la déperdition de chaleur. L’idéal ? Faire passer vos tuyaux d’eau chaude sanitaire dans les parties chauffées de votre maison. Vous économiserez de fait les calories perdues à l’extérieur !

Si votre chauffe-eau est électrique, il doit être programmé en heures creuses. Si certains ignorent encore le fonctionnement des heures creuses, sachez qu’elles permettent une énergie 2 moins chères que les heures dites pleines.

Economie d’eau et lave vaisselle : bien choisir

Avant d’acheter un lave vaisselle ou un lave linge, lisez les étiquettes vous informant sur leur consommation. Les constructeurs d’appareils électro-ménagers sont désormais obligés de communiquer selon une échelle à 6 niveaux pour les lave linge et 7 pour les lave vaisselle. 3 critères rentrent en ligne de compte pour « qualifier » l’appareil, qui se voir attribuer une lettre :

  1. l’efficacité de lavage,
  2. l’efficacité énergétique,
  3. l’efficacité d’essorage (séchage pour les lave vaisselle).

Inutile de préciser que nous vous recommandons fortement des appareils classés A ou B…Si le coût d’achat et l’écart entre les différents produits peut vous paraitre important, sachez qu’une machine à laver de catégorie énergétique A consommera 40 litres d’eau par lessive contre plus de 70 pour un appareil de la catégorie C. Une économie non négligeable sur le long terme, surtout rapportée aux prix de l’eau (selon votre région). Si un foyer choisi un lave-linge dans la catégorie A+ et A++, sur une base de 200 lavages annuels, ce sont entre 1600 et 5400 litres d’eau qui seront économisés sur une année.

D’ailleurs, pour clôturer ce paragraphe électroménager, et élargir sur d’autres appareils pas nécessairement liés à l’eau, sachez qu’un un réfrigérateur de classe A++ consommera 30% d’électricité en moins que celui de la classe A+ !

Les économies d’eau potable dès aujourd’hui

En France, chaque année, 6 milliards de mètre3 d’eau sont prélevés pour des utilisations domestiques. 93% de cette eau potable est utilisée pour l’hygiène corporelle, les sanitaires et l’entretien de l’habitat. En effet, contrairement à ce que l’on pourrait croise, la boisson et la préparation des aliments ne représente que 7% de notre consommation d’eau totale. Les conseils dispensés dans cet article sont donc indispensables pour réduire cette proportion à économiser le plus possible l’eau potable.

Écoles, hôpitaux, bureaux, les sources de consommation d’eau potable « collectives » sont très importantes. Ce sont aussi à ces collectivités d’agir, à grande échelle, en s’équipant de matériels économes. L’autre voie consiste à segmenter la qualité de l’eau que nous utilisons. Est-il nécessaire de mettre de l’eau potable dans nos toilettes ? Un système récupérateur d’eau de pluie peut très bien alimenter les WC et ainsi sauver de l’eau potable.

A l’intérieur d’un bâtiment, l’ peut être utilisée :

  • Pour les toilettes
  • Pour le lavage des sols.

Cette eau doit provenir de toitures inaccessibles et non composées d’amiante-ciment ou de plomb (voir notre article présentant l’arrête sur l’eau de pluie).

Concluons sur ces chiffres : En moyenne, un français utilise 150 litres d’eau potable par jour, tandis qu’un couple avec 2 enfants va lui en consommer 360 litres. Contribuez dès maintenant à diminuer ces chiffres !

Gaspillage de l’eau : « des inégalités qui sont aujourd’hui inacceptables »

0

Loic FauchonLoïc Fauchon, président du Conseil mondial de l’eau, organisateur du 5e Forum mondial qui débute dans une semaine à Istanbul, a tenu hier une conférence de presse. Il a, au travers de ses explications, donné le ton des débats.

« Depuis 50 ans, les politiques de l’eau dans le monde entier ont consisté à apporter toujours plus d’eau. On ne s’est absolument pas soucié de la consommation d’eau qui a pris des proportions de gaspillage éhonté dans certains pays » explique t-il. Il est vrai qu’à voir la liste des pays et leur consommation d’eau, certains chiffres sont totalement dingues !

Loïc Fauchon va même jusqu’à pointer du doigt « certaines villes des Etats-Unis [qui] consomment jusqu’à 1000 litres d’eau par jour et par habitant là où dans une région d’Afrique on en consommera 40 ». Ces inégalités sont inacceptables, le Forum Mondial de l’eau a là une chance de prendre des décisions importantes pour les décennies à venir.

L’eau insalubre est la première cause de mortalité

L’eau insalubre provoquerait 8 millions de morts chaque année dont 1,8 million d’enfants.

Le gaspillage de l'eau en AfriqueEnviron 900 millions d’êtres humains n’ont pas accès à l’eau potable et 2,5 milliards ont peu d’accès à l’assainissement. Pourtant, des solutions de traitement de l’eau et de distribution existent. Notre entreprise (Bien et Bio) reverse une partie de ses bénéfices à des associations. C’est dans ce cadre que l’an passé, nous avons choisit de financer une pompe à eau pour faciliter l’accès à l’eau au sein d’un village Africain. Par cette action, Bien et Bio a donné à des centaines de personnes l’accès à une eau saine indispensable à leur bonne santé, en collaboration avec l’association Care.

Action pour le droit et l’accès à l’eau potable

L’association Solidarités (Aide Humanitaire d’Urgence) a mis en place une pétition qui sera remise aux autorités françaises, à la Commission Européenne et à l’ONU lors de la Journée Mondiale de l’Eau le 22 mars 2009. Cette pétition est un appel en direction des autorités compétentes pour leur demander :

  • Un accroissement significatif des ressources financières affectées à l’accès à l’eau potable et à l’assainissement.
  • Une mise à disposition rapide de ces ressources financières pour une action humanitaire d’urgence
  • La création d’une Agence Internationale pour l’Eau

Pétition Solidarités.orgCette pétition, organisée à l’occasion du Forum Mondial de l’eau, vient nous rappeler la triste réalité liée à l’eau… L’eau non potable tue, chaque jour. Chaque minute, 15 personnes meurent dans le monde, victimes de maladies liées à l’eau insalubre. On estime que 8 millions de personnes meurent de ce problème chaque année, et beaucoup sont des enfants.

1/6 de la population mondiale n’a pas accès à l’eau potable et 2,5 milliards de personnes n’ont pas accès à l’assainissement de l’eau. Ouvrir un robinet, geste anodin de notre quotidien, devient soudainement un luxe. Pourtant, traiter 20,000 litres d’eau insalubre pour la rendre potable nécessite moins d’une heure. L’association Solidarités souligne ainsi que pour faire changer cette situation,  il faut faire « pression sur les décideurs politiques pour qu’ils mettent en place les actions nécessaires« .

8 conseils pour récupérer l’eau de pluie

1

Avant de vous dévoiler nos 8 conseils pour bien récupérer l’eau de pluie, commençons par faire un tour de ce que vous pouvez « espérer » en terme d’économie d’eau. Quelle quantité d’eau allez vous récupérer en installant un collecteur d’eau ?

récupérer l'eau de pluie

En moyenne, ce sont 600 litres d’eau de pluie par m2 de toiture que vous pouvez récupérer tous les ans. Même pendant les mois où il pleut le moins, les chiffres montrent que vous pouvez tout de même récupérer 30 à 40 litres par m2 de toiture. Cette eau de pluie récupérée aura de précieux usages.

L’eau de pluie collectée pour être utilisée :

  • A l’extérieur (arrosage, lavage de votre voiture…)
  • Pour économiser l’eau dans votre maison (toilettes, lave-linge…)

Récupérer l’eau de pluie : ce qu’il faut savoir

Vous souhaitez optimiser votre installation afin de récupérer l’eau de pluie, voici nos conseils :

1. Choisissez bien l’emplacement de votre cuve à eau
Une cuve de récupération de l’eau, une fois raccordée à votre gouttière via un système (comme un collecteur d’eau de pluie), pourra se placer à différents endroits :

  • En extérieur hors-sol
  • En extérieur enterrée
  • En intérieur (cave, sous-sol…)

2. Choisissez une cuve résistante et adaptée à la récupération de l’eau de pluie
Il existe des cuves à eau en plastique, mais aussi des cuves à eau en béton.

Attention, les fosses toutes eaux ou les fosses septiques en béton ne sont pas prévues pour stocker de l’eau de pluie. Elles ne sont pas dimensionnées pour être utilisées à vide (faible résistance mécanique) et elles résistent mal dans le temps à l’acidité de l’eau de pluie (ces cuves finissent par être poreuses).

Une citerne de récupération d’eau de pluie en béton est très épaisse (6cm), pèse autour de 3 tonnes pour une 6000l, est fibrée en acier galvanisé… Sachez qu’il existe des cuves allant de 1000 à 120.000 litres en matières plastiques PE Haute Densité, anti UV, alimentaire… Préférez les modèles de fabrication française.

3. Placez bien votre cuve à eau
N’oubliez pas qu’une cuve à enterrer doit toujours être enterrée dans sa totalité et qu’il ne doit jamais y avoir plus d’un mètre entre la cuve et la surface du sol. Pour déterminer le volume de votre cuve, tenez compte de la pluviométrie moyenne annuelle de votre région (en mm/m²) ainsi que de la surface de votre toit (en m²).

4. Faut-il vider les réservoirs en hiver ?
Souvent, cette question des réservoirs revient. Sachez que seuls les réservoirs installés en extérieur devront être vidés, et ce pour une raison simple :  ils pourraient être endommagés par la glace. Les cuves enterrées ou mises en cave peuvent être utilisées toute l’année sans être vidées. Voila sans doutes une contrainte qui, selon votre budget, vous fera opter pour une cuve à eau enterrée.

5. Que faire lorsque la cuve à eau est pleine ?
Ce n’est pas forcément la première chose à laquelle vous pensez mais pourtant… Il est indispensable de prévoir un trop-plein. Celui-ci sera relié au réseau d’eaux pluviales (regard).

6. Y a t-il des aides financières pour l’installation d’une cuve à eau de pluie ?
Tout dépend de votre commune de résidence. Certaines municipalités accordent des aides financières lors de la pose d’une cuve à eau. Exemple avec la ville de Marcq-en-Barœul:

  • 35 euros pour une cuve de récupération des eaux de pluie inférieure à 500 litres
  • 50 euros pour une cuve de récupération des eaux de pluie de 500 litres et plus

Globalement, le crédit d’impôts correspond à 25% du montant des équipements de récupération des eaux. La réduction concerne le coût des équipements, pas la main d’œuvre.

7. Puis-je utiliser l’eau de pluie à des fins alimentaires ?

Le Code Civil indique que  » tout propriétaire a le droit d’user et de disposer des eaux pluviales qui tombent sur son fonds «  (art.641) mais leur utilisation est surtout prévue pour un usage non alimentaire. A l’intérieur d’un bâtiment, l’ peut être utilisée :

  • Pour les toilettes
  • Pour le lavage des sols.

Cette eau doit provenir de toitures inaccessibles et non composées d’amiante-ciment ou de plomb. Les risques sanitaires, et la nécessaire réflexion avant l’établissement de cette loi apparaissent clairement. Pour en savoir plus, consultez à ce sujet notre article sur l’arrêté eau de pluie.

8. Quelques gestes pour bien récupérer l’eau
Pour éviter la stagnation de grosses impuretés dans votre cuve à eau, comme des feuilles ou encore des oiseaux morts, nous vous recommandons de placer  des grilles de protection au-dessus de la descente des gouttières. Nettoyez ces grilles de protection tous les 2 mois pour être sûr d’une efficacité totale.

————————————————————————————————————————-

Acheter un collecteur d’eau de pluie ?

Avec un collecteur d’eau de pluie, 500 à 600 litres d’eau / m2 de toiture et par an peuvent être récupérés. Vous souhaitez installer un récupérateur d’eau de pluie ? Découvrez le modèle Babazinov simple à installer, médaillé au salon des Inventions de Genève.


————————————————————————————————————————-

Récupérer l’eau de pluie : le fonctionnement des collecteurs

0

Le prix de l’eau flambe, ce n’est pas une nouveauté. Un consommateur utilise en moyenne 150 à 200 litres d’eau par jour. Le budget d’eau d’un foyer de 4 personnes par an ne cesse de croitre. Vous le savez, sur Economie d’eau, nous essayons de vous faire partager les solutions pour économiser l’eau. Face au prix moyen du m3 qui est en augmentation constante, la récupération de l’eau de pluie à la maison apparait comme une excellente initiative. Grâce à l’eau de pluie, vous pouvez économiser jusqu’à 50% sur votre consommation d’eau.

L’eau potable coûte cher, et elle devient qui plus est une denrée rare dans bien des pays. De plus, l’eau potable n’est pas toujours utile pour certaines activités, notamment le jardin, ou encore l’eau des toilettes. L’eau de pluie, outre le fait qu’elle soit gratuite, ne contient ni calcaire ni chlore. Pour le jardin, la voiture et les toilettes, c’est donc une eau parfaitement adaptée.

Fonctionnement du collecteur d’eau de pluie

L’eau qui descend de votre gouttière est centrifugée le long des parois, ce qui permet d’en récupérer la quasi totalité lors de faibles précipitations. En cas de pluies importantes, le débit est limité par la section du robinet, et le surplus s’évacue au centre de l’écope. Consultez le schéma ci-dessous pour voir en détail le fonctionnement du collecteur d’eau de pluie.

collecteurs d'eau de pluie

Les feuilles sont filtrées, et l’eau peut ensuite aller dans une cuve, un arrosoir, etc… Voir dans la suite du texte notre paragraphe consacré à l’utilisation de l’eau de pluie.

Utilisation d’un collecteur d’eau de pluie

Pour récupérer une eau de bonne qualité, il est indispensable de la filtrer. Attention toutefois, ces filtrages de l’eau de pluie ne rendent pas pour autant l’eau de pluie potable. Elle ne doit pas être utilisée pour le bain ni la douche, etc… Pour rappel, il est interdit de connecter le réseau d’eau de pluie sur celui de ville.

L’eau de pluie, une fois collectée, pourra servir pour remplir la piscine, ou arroser vos plantes de jardin. Voici un schéma présentant les utilisations possibles de cette eau de pluie :

collecteur d'eau de pluie

Où acheter un collecteur d’eau de pluie ?

Un modèle en particulier se démarque par son prix attractif mais aussi sa facilité d’installation. Il s’agit du collecteur d’eau de pluie Babazinov, médaillé au salon des Inventions de Genève et premier prix de l’académie du Bricolage et Jardinage en 1998. Ce collecteur est reconnu pour sa qualité et son ingéniosité.

L’installation simple du collecteur de pluie Babazinov a fait sa réputation. Un schéma en 4 étapes, qui présente comment installer votre collecteur sur votre gouttière est disponible sur le site Bien et Bio.

Les Avantages de ce collecteur d’eau de pluie :

  • Il s’adapte à tout diamètre de descente d’eau (zinc ou PVC) de 75 à 100 mm,
  • Vous n’avez pas à couper le conduit (juste à le percer)
  • Possibilité de le mettre hors gel l’hiver en retirant l’écope caoutchouc.
  • Dispose d’une vanne d’arrêt.
  • Matière PVC ultra-résistant.

L’économie d’eau dans la maison passive

0

Une maison passive est une maison qui a besoin de très peu d’énergie pour son chauffage et pour chauffer son eau chaude sanitaire. Dans ce cadre, l’économie d’eau est un point particulièrement sensible qui doit absolument être mis sous contrôle, sous peine de voir les performances de la maison s’effondrer.

En effet, économiser l’eau a plusieurs avantages, le plus évident étant bien entendu celui d’éviter de jeter inutilement de l’eau, ressource rare pour notre planète.

Pourtant, lorsque l’on construit une maison à très basse consommation, une maison passive, on se rend compte que l’économie d’eau révèle un autre avantage, souvent négligé, celui d’économiser de l’eau chauffée.

En effet, économiser l’eau chaude permet d’englober le premier avantage, celui d’éviter de jeter de l’eau inutilement, mais également le fait d’éviter de jeter des calories dans la nature : de l’eau chaude vaut donc plus cher que de l’eau normale, froide, puisqu’elle a été chauffée et qu’elle possède donc de l’énergie.

La consommation énergétique doit donc également être surveillée à travers la consommation d’eau, et équiper sa maison en économiseurs d’eau permet d’éviter ce double-gaspillage d’énergie et d’eau.

Une autre piste pour « économiser » l’énergie reste ce que l’on appelle le « retraitement des eaux grises », mais cela ne permet pas de traiter la question première de l’économie d’eau en tant que telle : le retraitement des eaux grises consiste en effet à faire passer l’eau chaude (eau de la douche, eau de cuisson des pâtes, eau de vaisselle et eau de machine à laver) à travers un échangeur thermique, qui permettra de récupérer les calories et de préchauffer l’eau chaude dont on aura besoin pour la suite.

Cette question est actuellement en cours d’étude par différents bureaux d’études thermiques.

Quoi qu’il en soit, pour réaliser une maison écologique, la question de l’économie d’eau reste entière, car comme l’indique la démarche négawatt, les énergies renouvelables ne sont que le dernier maillon d’une chaîne en trois volets : 1. Sobriété (sensibilisation éco-citoyenne et réduction des besoins inutiles), 2. Efficacité (utilisation de systèmes performants et économiques) et 3. Utilisation d’énergies renouvelables pour combler le solde.

Gaspillage de l’eau : exemples et chiffres

7

Nous essayons ici, de notre mieux, de nous faire l’écho des solutions d’économie d’eau. L’économie de l’eau est une nécessité, car le gaspillage de l’eau dans le monde et ses effets sont dévastateurs. Pour bien comprendre l’enjeu des économies d’eau, zoom aujourd’hui sur le gaspillage de l’eau dans le monde, avec 3 exemples.

Gaspillage de l’eau potable

Les recommandation du collectif WWF face au gaspillage de l’eau potable sont simples. La demande de WWF faite aux gouvernements et aux citoyens est de restaurer la qualité des eaux douces et d’économiser la consommation d’eau potable. Comment y parvenir ?

En réduisant la pollution, et en préservant les fonctions écologiques des zones humides pour maintenir leur rôle d’épuration naturel. Cela passe aussi par une réglementation appropriée pour favoriser les économies d’eau dans les nouveaux habitats (récupération des eaux de pluie, réducteurs de débit). Mais c’est aussi un changement dans nos gestes du quotidien qui fera émerger une vrai économie.
Dans un foyer, les consommations moyennes sont les suivantes :

  • Cuisson des aliments : de 3 à 10 litres
  • Chasse d’eau : de 10 à 12 litres
  • Douche : de 60 à 80 litres
  • Bain : de 150 à 200 litres
  • Lave-linge : environ 90 litres
  • Lave-vaisselle : de 25 à 60 litres
  • Lavage d’une voiture : de 300 à 400 litres
  • Arrosage des pelouses : de 17 à 20 litres par m2.

Gaspillage de l’eau dans le monde

1,1 milliard de personnes dans le Monde doivent se laver, se baigner et boire de l’eau insalubre ! 5000 enfants meurent chaque jour de maladies liées à l’eau insalubre alors que pendant ce temps, en France, chaque habitant consomme pendant une journée, en moyenne, 140 litres d’eau potable et un Américain jusqu’à 600 litres! Bien que près de 70% de la surface de la Terre soit recouverte d’eau (97 % d’eau salée et 3 % d’eau douce), de nos jours 1.4 milliards de personnes n’ont pas accès à l’eau potable, soit presque 1/4 de la population mondiale !

Gaspillage de l’eau en Tunisie

Le tourisme, source de gaspillage de l’eau. Le touriste consomme en moyenne 300 litres d’eau par jour. L’eau constitue une source de consommation pour le touriste : celle des espaces verts des hébergements, des activités de loisirs (piscines, golfs, jardins…) Les touristes consomment jusqu’à deux fois plus d’eau que d’habitude. Soit 300 litres d’eau par jour et par personne. La pression du tourisme est la plus forte au moment où les ressources en eau sont rares et demandées par l’irrigation.

http://farm1.static.flickr.com/114/315198655_36520f340e.jpg?v=0

Deux opérateurs interviennent pour l’eau potable à l’échelle nationale en Tunisie. Le premier est le département du génie rural au Ministère de l’Agriculture qui assure l’alimentation en eau potable en milieu rural, le deuxième est la SONEDE (Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux), qui alimente la population urbaine et rurale agglomérée. Cependant la gestion des eaux usées est du ressort de
l’Office National de l’Assainissement (ONAS) placé sous la tutelle du Ministère de l’Environnement et de l’Aménagement du Territoire.

Gaspillage de l’eau au Maroc

Au Maroc, aujourd’hui, une partie de la population rurale n’a toujours pas accès aux ressources fondamentales que sont l’eau potable ou encore l’électricité. 8% seulement de la population rurale possède un raccordement à l’eau potable du réseau publique (contre 83% en milieu urbain). Cette fracture, due à un manque d’investissement est en train d’être comblée par le « Programme d’Approvisionnement Groupé en Eau Potable des Populations Rurales ». Ce programme lancé en 1995 (année de sécheresse importante au Maroc) permet à de nouvelles familles de recevoir l’eau potable. Il s’agit là d’une opportunité pour éviter le gaspillage de l’eau. Ainsi, des outils pédagogiques pour les familles et les enfants, vont leur permettre de prendre de bonnes habitudes dès le départ et ainsi ne pas faire les mêmes erreurs de gaspillage que les Européens !

La principale mesure incitative au Maroc est la facturation en fonction de la consommation réelle, mais avec une tarification par tranche de consommation :

  • 0 à 24 m3 / trimestre : tranche à prix «social », généralement inférieur au prix de revient;
  • 25 à 60 m3 / trimestre : prix voisin du prix de revient ;
  • Plus de 60 m3 / trimestre : prix supérieur au prix de revient.

Cette tarification des tranches présente une grande disparité selon les villes. La différenciation tarifaire entre les différentes tranches peut être considérée comme incitative (rapport allant jusqu’à plus de 4 entre le prix de la tranche > 60 m3 et celui de la tranche 0 – 24 m3).

Gaspillage d’eau potable en France

6,3 milliards de m3, c’est le volume d’eau potable utilisé en France en 2002 par les particuliers, les communes et les services publiques (IFEN, 2005). Sur les 19 % d’eau prélevés en France, seulement 2,5 % sont utilisés à des fins alimentaires, alors que les traitements pour la rendre potable coûtent chers.

En France, depuis le début des années 90, la tendance générale de la consommation d’eau potable est évaluée à la baisse. Cette baisse se révèle durable et s’observe, globalement au niveau national et même local, dans la plupart des périmètres de distribution de l’eau. Cette baisse de la consommation en France est due à une politique d’économie d’eau dont le principe est le suivant:

Cibler et définir les secteurs d’intervention : Les diagnostics d’économie d’eau qui visent à définir l’état des lieux afin de bâtir une politique cohérente d’économie d’eau, peuvent être effectués à plusieurs échelles :

A l’échelle du bassin : l’objectif est de déterminer les secteurs offrant le plus de potentialité en matière d’économie des ressources en eau. A l’échelle de la collectivité locale : Au niveau de la ville, il est utile de déterminer les consommateurs selon le type d’activités afin de connaître leur importance et leur évolution.

Pour en savoir plus :

  • Futura Sciences sur le gaspillage de l’eau
  • Le site du projet Freebird
  • L’eau au Maroc sur Azekha
  • Une étude sur les économies d’eau par l’Institut Méditerranéen de l’Eau

Crédit photo : calips96

La douchette Ecoxygen dans Finance Magazine

1

Finance Magazine, dans son édition de Janvier 2009, a consacré un petit texte à l’Ecoxygen, dans la catégorie « Tendances ».

douchette Ecoxygen dans Finance Magazine

« Comme la liquidité dans le milieu bancaire, l’eau devient de plus en plus rare. En France, un foyer de 4 personnes consomme 328 litres par jour ; consommation que nous pouvons largement réduire. La douchette Ecoxygen, avec un débit de seulement 6,5 litres par minute, économise de 50 à 70% d’eau. Son jet, 2 à 3 fois plus puissant qu’une douche classique, grâce à un apport d’oxygène dans l’eau, procure une sensation incroyable de vitalité« .

Pour mémoire, les caractéristiques de la douchette Ecoxygen :
  • Douchette économique à effet Venturi
  • 16 arrivées d’air
  • Jet ultra puissant
  • Matériaux anti calcaire
  • Consommation : 6.5 L/min (à 3 bars)
  • Jusqu’à 83% d’eau économisée

Des panneaux solaires pour chauffer l’eau d’une maison de retraite en Bulgarie

1

Les bâtiments publics à Svishtov disposent d’un potentiel d’économies d’énergie très important. Le département « Planning territorial, construction et politique d’investissement » est responsable des activités d’amélioration des consommations énergétiques des bâtiments publics. Un suivi des consommations énergétiques des bâtiments a permis de révéler qu’un batiment en particulier est fortement consommateur d’eau chaude sanitaire : la maison de retraite. Ainsi, un chauffe-eau utilisant l’énergie solaire a été installé.

Avec 25 panneaux solaires installés pour une puissance unitaire de 1 kWc, 24 % d’économies d’électricité sont escomptées. Ce sont également environ 5 Teq CO2 (tonnes d’équivalent CO2) évitées.

L’investissement, assuré à 100% par la ville, s’est élevé à 16 000 €, soit 640 € par panneau, ce qui est moins honéreux qu’en France par exemple. La température de l’eau chauffée par les panneaux, d’une puissance maximale de 1 kW par panneau, est de 67 °C. Ils fonctionnent de mars à octobre et le reste du temps, c’est de l’électricité qui est utilisée pour chauffer l’eau sanitaire.

Pour en savoir plus :

Block title

Ce guide d'achat dédié aux économies d'eau va aussi vous permettre de découvrir des articles sur les produits récupérateur et économiseur d’eau et des astuces pour en économiser facilement mais aussi de nombreuses information sur cette ressource à propos de son traitement, de sa consommation et de sa gestion ...