Accueil Actualité de l'eau L’économie d’eau dans la maison passive

L’économie d’eau dans la maison passive

109
0
SHARE

Une maison passive est une maison qui a besoin de très peu d’énergie pour son chauffage et pour chauffer son eau chaude sanitaire. Dans ce cadre, l’économie d’eau est un point particulièrement sensible qui doit absolument être mis sous contrôle, sous peine de voir les performances de la maison s’effondrer.

En effet, économiser l’eau a plusieurs avantages, le plus évident étant bien entendu celui d’éviter de jeter inutilement de l’eau, ressource rare pour notre planète.

Pourtant, lorsque l’on construit une maison à très basse consommation, une maison passive, on se rend compte que l’économie d’eau révèle un autre avantage, souvent négligé, celui d’économiser de l’eau chauffée.

En effet, économiser l’eau chaude permet d’englober le premier avantage, celui d’éviter de jeter de l’eau inutilement, mais également le fait d’éviter de jeter des calories dans la nature : de l’eau chaude vaut donc plus cher que de l’eau normale, froide, puisqu’elle a été chauffée et qu’elle possède donc de l’énergie.

La consommation énergétique doit donc également être surveillée à travers la consommation d’eau, et équiper sa maison en économiseurs d’eau permet d’éviter ce double-gaspillage d’énergie et d’eau.

Une autre piste pour « économiser » l’énergie reste ce que l’on appelle le « retraitement des eaux grises », mais cela ne permet pas de traiter la question première de l’économie d’eau en tant que telle : le retraitement des eaux grises consiste en effet à faire passer l’eau chaude (eau de la douche, eau de cuisson des pâtes, eau de vaisselle et eau de machine à laver) à travers un échangeur thermique, qui permettra de récupérer les calories et de préchauffer l’eau chaude dont on aura besoin pour la suite.

Cette question est actuellement en cours d’étude par différents bureaux d’études thermiques.

Quoi qu’il en soit, pour réaliser une maison écologique, la question de l’économie d’eau reste entière, car comme l’indique la démarche négawatt, les énergies renouvelables ne sont que le dernier maillon d’une chaîne en trois volets : 1. Sobriété (sensibilisation éco-citoyenne et réduction des besoins inutiles), 2. Efficacité (utilisation de systèmes performants et économiques) et 3. Utilisation d’énergies renouvelables pour combler le solde.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here