Acheter un économiseur d'eau

L’ensemble des économiseurs d'eau

Cliquez sur les photos pour en savoir plus, la page s’ouvre dans une nouvelle fenêtre pour vous permettre de revenir rapidement voir cette sélection. En cliquant sur les photos, vous êtes redirigé sur un site où vous pouvez acheter en ligne un économiseur d'eau.

Economies d’eau : combien peut-on gagner ?

economie-eau-combienChaque Français dépense en moyenne 195 €/an pour les 151 litres d’eau qu’il utilise chaque jour.

Sur cette consommation d’eau, 39% est liée à l’utilisation de la salle de bain, et 20% aux toilettes, soit au moins 115€ sur lesquels il est possible de réaliser des économies sans perdre son confort.

Ces chiffres reflètent des réalités disparates : en 2012, 20% des Français ne se lavaient qu’une fois tous les deux jours, 3,5% des personnes une seule fois par semaine et 11,5% plus d’une fois par jour.

Lire la suite »

Mots clefs:

Vous pouvez laisser un commentaire ou vous inscrire au flux RSS.


Les réducteurs aérateurs pour limiter le débit de vos robinets

reducteur-aerateur-eauLe moyen le plus simple de réaliser des économies d’eau au quotidien est d’installer sur vos robinets des réducteurs aérateurs comme limiteur de pression.

Ces petits accessoires permettent de limiter le débit d’eau sans perdre de confort d’utilisation. Les mousseurs de robinet livrés de base avec votre robinetterie ont un débit de 12 à 16 litres par minute (norme NF). Les échanger contre des réducteurs aérateurs permet de réduire de plus de 50% le débit … et votre facture !

Lire la suite »

Vous pouvez laisser un commentaire ou vous inscrire au flux RSS.


60 millions de consommateurs préconise d’économiser l’eau

60 millions de consommateurs60 millions de consommateurs est une association qui aident les consommateurs à faire le bon choix, à éviter les arnaques mais surtout à mieux consommer.
Ainsi, l’association recommande dans son édition de Juillet 2011 les douchettes à économies d’eau, ainsi que tout matériel permettant d’économiser cette ressource pour les différents robinets et WC de la maison.

Lire la suite »

Mots clefs: , , ,

Vous pouvez laisser un commentaire ou vous inscrire au flux RSS.


Diminuer sa consommation d’eau grâce au mousseur aérateur

goutte d'eauLa consommation d’eau est devenue un véritable enjeu de société. Il est aujourd’hui très important de surveiller son utilisation et de diminuer son exploitation.

Chacun d’entre nous peut contribuer à préserver cette ressource naturelle. Il existe par exemple des mousseurs aérateurs de robinet à installer dans nos domiciles.

Lire la suite »

Mots clefs: , , , , , , , , ,

Vous pouvez laisser un commentaire ou vous inscrire au flux RSS.


Economiser l’eau : les meilleurs produits !

Économisez l'eauTout le monde le sait : les ressources en eau de notre planète sont insuffisantes pour la population mondiale. Il faut donc réduire notre consommation, et au plus vite.
Bien et Bio s’engage dans le développement et la commercialisation de produits en faveur de l’environnement.
Voici donc une sélection des meilleurs produits pour faire des économies et gaspiller moins d’eau !

Lire la suite »

Mots clefs: , , , , , , , , , , , ,

Vous pouvez laisser un commentaire ou vous inscrire au flux RSS.


économie d’eau : WC, robinet et douche, notre guide

A l’occasion de Forum Mondial de l’eau, qui se tient actuellement à Istanbul, l’équipe d’économie d’eau a tenu à vous concocter un petit guide sur les économies d’eau.Nous avons essayé de compiler en un seul article les bonnes pratiques et conseils galnés sur le net, mais aussi vos témoignages, afin de vous proposer les meilleures solutions pour les économies d’eau. Les voici réunies par « pôle » d’économie.

Economie d’eau sous la douche

Une douche classique comme celle installée dans votre maison débite en moyenne 20 litres à la minute. Un régulateur de débit pour votre douche peut faire descendre cette consommation d’eau aux alentours de 10 litres par minutes. Certaines douches proposant des systèmes de massages, de balnéothérapie ou encore multijets peuvent consommer jusqu’à 40 litres d’eau par minutes. 40 litres d’eau par minute, des chiffres tout simplement aberrants, face à la crise en eau qui s’amorce et à la nécessité de protéger la planète… Les installations classiques de douche sont des matériels très gourmands en eau. Si vous faites le calcul, une douche de 5 minutes peut consommer de 60 et 200 litres d’eau…

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41heJXRAA%2BL._SL500_AA280_.jpgPlusieurs solutions existent pour limiter votre consommation d’eau dans la douche. Nous vous proposons deux méthodes utiles et n’altérant pas le confort d’utilisation :

Votre pommeau de douche est usé, il fuit, ou bien encore, il est attaqué par le calcaire ? Quoi qu’il en soit, si l’heure de le changer est venue, alors il est responsable d’opter pour une douchette économique. Les pommeau de douches « économiques » sont très nombreux sur internet comme en magasin. Mais attention, si ils sont effectivement efficaces sur le papier, souvent, on déchante en se retrouvant dans la douche… Le débit est certes réduit, mais du coup, on se retrouve sous un filet d’eau, pas très rafraichissant. Les fabricants ont progressé dans ce secteur, et certains proposent des douches « innovantes ».

Des spécialistes ont notamment mis au point une douche qui aspire l’air pour le mélanger à l’eau. Avec 6,5 litres / minutes seulement, cette douche fourni un jet au moins aussi puissant voire plus fort que les douches traditionnelles. Il s’agit de l’effet Venturi (16 arrivées d′air aspirent l’air et ajoutent de l′oxygène à votre eau). Douchette ecoxygen.

L’intérêt est simple : économiser et ainsi contribuer à réduire la consommation d’eau, tout en prenant toujours plaisir à prendre une bonne douche relaxante. Pourvu que celles ci ne s’éternise pas ! Et oui, car outre l’installation d’économiseurs d’eau, il est aussi important de ne pas passer trop de temps sous l’eau. Pratique et ludique, le sablier de douche (qui décompte le temps que vous passez sous l’eau), sera un excellent outil pour apprendre aux plus jeunes qu’on ne doit pas « abuser » de cette ressource naturelle qu’est l’eau.

Réduisez le débit et économisez l’eau de vos robinets

Un robinet courant non équipé de réducteurs de débit consomme environ 10 à 12 litres d’eau/minute. Des aérateurs (ou mousseurs selon les appelations) sont disponibles pour remplacer ceux installés de base sur vos robinets. Les aérateurs ECO + délivrent seulement 5 litres / min à un débit moyen de 3 bars de pression soit une économie réalisable de prés de 50 % sur la consommation d’eau. économiseurs d’eau robinet.

L’autre avantage lorsque l’on installe à un aérateur pour robinet, est d‘économiser sur l’énergie qui sert à chauffer l’eau, et tout cela sans perte de confort à l ‘utilisation (à l’image des douches vues ci-dessus).

Ce type d’installation ne sera efficace que si elle est complétée par de vrais gestes responsables au quotidien.

WC et chasse d’eau : 40% de la consommation d’eau du foyer !

Souvent négligé, ce poste de la maison est pourtant très gourmand en eau… Les WC représentent jusqu’à 40% de la consommation moyenne d’un ménage. En dehors des systèmes de WC à double débit désormais installés par défaut sur les nouvelles installations, il existe des produits astucieux permettant de réduire la consommations des WC. Non non, pas la brique que l’on met au fond de la cuve, mais de véritables produits malins.

C’est le cas des plaquettes ECO WC, dont nous vous avons déjà largement parlé sur ce site. Comment fonctionnent les plaquettes EcoWC ? Les plaquettes se basent sur le principe simple : ce n’est pas la quantité d’eau évacuée qui procure la pression à une chasse de WC, mais bien la hauteur de cette eau.

Ainsi, les plaquettes se posent de chaque côté du mécanisme existant (vous garder ainsi votre cuve et son mécanisme) en 2 minutes. Ces plaquettes retiennent l’eau inutile du réservoir de chaque côté du mécanisme à chaque fois que vous tirez la chasse. Ce principe permet le même effet qu’une brique par exemple, mais est hygiénique et durable dans le temps.

Les plaquettes ECOWC sont faciles à mettre en place et ne dénaturent pas votre système de chasse d’eau actuel. Vous n’êtes pas obligé de changer votre installation ni même de l’adapter. Economiseur d’eau WC.

Économie d’eau chaude : comment y arriver ?

Economiser l’eau oui, et l’eau chaude ? Outre la quantité d’eau, c’est l’énergie nécessaire à sa production (pour la chauffer, la transporter), qu’il faut aussi économiser. Comment réaliser une économie d’eau chaude ? Commencez par isole thermiquement vos tuyaux surtout s’ils passent dans le vide-sanitaire ou dans des locaux non chauffés. Un isolant autour de votre réseau d’eau chaude devrait dans un premier temps permettre d’évier la déperdition de chaleur. L’idéal ? Faire passer vos tuyaux d’eau chaude sanitaire dans les parties chauffées de votre maison. Vous économiserez de fait les calories perdues à l’extérieur !

Si votre chauffe-eau est électrique, il doit être programmé en heures creuses. Si certains ignorent encore le fonctionnement des heures creuses, sachez qu’elles permettent une énergie 2 moins chères que les heures dites pleines.

Economie d’eau et lave vaisselle : bien choisir

Avant d’acheter un lave vaisselle ou un lave linge, lisez les étiquettes vous informant sur leur consommation. Les constructeurs d’appareils électro-ménagers sont désormais obligés de communiquer selon une échelle à 6 niveaux pour les lave linge et 7 pour les lave vaisselle. 3 critères rentrent en ligne de compte pour « qualifier » l’appareil, qui se voir attribuer une lettre :

  1. l’efficacité de lavage,
  2. l’efficacité énergétique,
  3. l’efficacité d’essorage (séchage pour les lave vaisselle).

Inutile de préciser que nous vous recommandons fortement des appareils classés A ou B…Si le coût d’achat et l’écart entre les différents produits peut vous paraitre important, sachez qu’une machine à laver de catégorie énergétique A consommera 40 litres d’eau par lessive contre plus de 70 pour un appareil de la catégorie C. Une économie non négligeable sur le long terme, surtout rapportée aux prix de l’eau (selon votre région). Si un foyer choisi un lave-linge dans la catégorie A+ et A++, sur une base de 200 lavages annuels, ce sont entre 1600 et 5400 litres d’eau qui seront économisés sur une année.

D’ailleurs, pour clôturer ce paragraphe électroménager, et élargir sur d’autres appareils pas nécessairement liés à l’eau, sachez qu’un un réfrigérateur de classe A++ consommera 30% d’électricité en moins que celui de la classe A+ !

Les économies d’eau potable dès aujourd’hui

En France, chaque année, 6 milliards de mètre3 d’eau sont prélevés pour des utilisations domestiques. 93% de cette eau potable est utilisée pour l’hygiène corporelle, les sanitaires et l’entretien de l’habitat. En effet, contrairement à ce que l’on pourrait croise, la boisson et la préparation des aliments ne représente que 7% de notre consommation d’eau totale. Les conseils dispensés dans cet article sont donc indispensables pour réduire cette proportion à économiser le plus possible l’eau potable.

Écoles, hôpitaux, bureaux, les sources de consommation d’eau potable « collectives » sont très importantes. Ce sont aussi à ces collectivités d’agir, à grande échelle, en s’équipant de matériels économes. L’autre voie consiste à segmenter la qualité de l’eau que nous utilisons. Est-il nécessaire de mettre de l’eau potable dans nos toilettes ? Un système récupérateur d’eau de pluie peut très bien alimenter les WC et ainsi sauver de l’eau potable.

A l’intérieur d’un bâtiment, l’ peut être utilisée :

Cette eau doit provenir de toitures inaccessibles et non composées d’amiante-ciment ou de plomb (voir notre article présentant l’arrête sur l’eau de pluie).

Concluons sur ces chiffres : En moyenne, un français utilise 150 litres d’eau potable par jour, tandis qu’un couple avec 2 enfants va lui en consommer 360 litres. Contribuez dès maintenant à diminuer ces chiffres !

Mots clefs: , , , , , , ,

Vous pouvez laisser un commentaire ou vous inscrire au flux RSS.


8 conseils pour récupérer l’eau de pluie

Avant de vous dévoiler nos 8 conseils pour bien récupérer l’eau de pluie, commençons par faire un tour de ce que vous pouvez « espérer » en terme d’économie d’eau. Quelle quantité d’eau allez vous récupérer en installant un collecteur d’eau ?

récupérer l'eau de pluie

En moyenne, ce sont 600 litres d’eau de pluie par m2 de toiture que vous pouvez récupérer tous les ans. Même pendant les mois où il pleut le moins, les chiffres montrent que vous pouvez tout de même récupérer 30 à 40 litres par m2 de toiture. Cette eau de pluie récupérée aura de précieux usages.

L’eau de pluie collectée pour être utilisée :

Récupérer l’eau de pluie : ce qu’il faut savoir

Vous souhaitez optimiser votre installation afin de récupérer l’eau de pluie, voici nos conseils :

1. Choisissez bien l’emplacement de votre cuve à eau
Une cuve de récupération de l’eau, une fois raccordée à votre gouttière via un système (comme un collecteur d’eau de pluie), pourra se placer à différents endroits :

2. Choisissez une cuve résistante et adaptée à la récupération de l’eau de pluie
Il existe des cuves à eau en plastique, mais aussi des cuves à eau en béton.

Attention, les fosses toutes eaux ou les fosses septiques en béton ne sont pas prévues pour stocker de l’eau de pluie. Elles ne sont pas dimensionnées pour être utilisées à vide (faible résistance mécanique) et elles résistent mal dans le temps à l’acidité de l’eau de pluie (ces cuves finissent par être poreuses).

Une citerne de récupération d’eau de pluie en béton est très épaisse (6cm), pèse autour de 3 tonnes pour une 6000l, est fibrée en acier galvanisé… Sachez qu’il existe des cuves allant de 1000 à 120.000 litres en matières plastiques PE Haute Densité, anti UV, alimentaire… Préférez les modèles de fabrication française.

3. Placez bien votre cuve à eau
N’oubliez pas qu’une cuve à enterrer doit toujours être enterrée dans sa totalité et qu’il ne doit jamais y avoir plus d’un mètre entre la cuve et la surface du sol. Pour déterminer le volume de votre cuve, tenez compte de la pluviométrie moyenne annuelle de votre région (en mm/m²) ainsi que de la surface de votre toit (en m²).

4. Faut-il vider les réservoirs en hiver ?
Souvent, cette question des réservoirs revient. Sachez que seuls les réservoirs installés en extérieur devront être vidés, et ce pour une raison simple :  ils pourraient être endommagés par la glace. Les cuves enterrées ou mises en cave peuvent être utilisées toute l’année sans être vidées. Voila sans doutes une contrainte qui, selon votre budget, vous fera opter pour une cuve à eau enterrée.

5. Que faire lorsque la cuve à eau est pleine ?
Ce n’est pas forcément la première chose à laquelle vous pensez mais pourtant… Il est indispensable de prévoir un trop-plein. Celui-ci sera relié au réseau d’eaux pluviales (regard).

6. Y a t-il des aides financières pour l’installation d’une cuve à eau de pluie ?
Tout dépend de votre commune de résidence. Certaines municipalités accordent des aides financières lors de la pose d’une cuve à eau. Exemple avec la ville de Marcq-en-Barœul:

Globalement, le crédit d’impôts correspond à 25% du montant des équipements de récupération des eaux. La réduction concerne le coût des équipements, pas la main d’œuvre.

7. Puis-je utiliser l’eau de pluie à des fins alimentaires ?

Le Code Civil indique que  » tout propriétaire a le droit d’user et de disposer des eaux pluviales qui tombent sur son fonds «  (art.641) mais leur utilisation est surtout prévue pour un usage non alimentaire. A l’intérieur d’un bâtiment, l’ peut être utilisée :

Cette eau doit provenir de toitures inaccessibles et non composées d’amiante-ciment ou de plomb. Les risques sanitaires, et la nécessaire réflexion avant l’établissement de cette loi apparaissent clairement. Pour en savoir plus, consultez à ce sujet notre article sur l’arrêté eau de pluie.

8. Quelques gestes pour bien récupérer l’eau
Pour éviter la stagnation de grosses impuretés dans votre cuve à eau, comme des feuilles ou encore des oiseaux morts, nous vous recommandons de placer  des grilles de protection au-dessus de la descente des gouttières. Nettoyez ces grilles de protection tous les 2 mois pour être sûr d’une efficacité totale.

————————————————————————————————————————-

Acheter un collecteur d’eau de pluie ?

Avec un collecteur d’eau de pluie, 500 à 600 litres d’eau / m2 de toiture et par an peuvent être récupérés. Vous souhaitez installer un récupérateur d’eau de pluie ? Découvrez le modèle Babazinov simple à installer, médaillé au salon des Inventions de Genève.


————————————————————————————————————————-

Mots clefs: , , ,

Vous pouvez laisser un commentaire ou vous inscrire au flux RSS.


Economie d’eau : les mesures d’ordre technique

Économiser l’eau, économiser l’eau… C’est une préoccupation, nous vous informons régulièrement sur les meilleures pratiques. Aujourd’hui, en s’appuyant sur une étude sur l’économie d’eau par l’institut méditerranéen de l’eau, voici trois types de mesures d’ordre technique qui peuvent vous permettre de réaliser des économies d’eau :

Economiseurs d’eau : les compteurs individuels

En France, en l’absence de compteurs individuels, les consommations dans les bâtiments collectifs sont calculées sous forme de ratios. Ces calculs de consommation d’eau se font soit par rapport à la superficie du logement, soit par le nombre de locataires. Mais ce mode de comptage est par nature imprécis car trop global. Cette évaluation floue de la consommation d’eau n’encourage pas les consommateurs à surveiller leur consommation. Pourtant, le comptage individuel est un levier puissant pour lutter contre le gaspillage. Avoir un suivi via compteur est un outil de responsabilisation.

Depuis quelques années, la pose de compteurs est entreprise par les associations de copropriétaires. Les premiers retours montrent que le simple effet d’annonce de la mise en place du comptage individuel entraîne une baisse (de l’ordre de 15 à 30%) des consommations d’eau.

Deux types de compteurs existent :

Economiseurs d’eau : le suivi de la consommation

Le suivi de la consommation chez les abonnés est un moyen de détection des surconsommations accidentelles et des anomalies relatives au bon fonctionnement du compteur (mauvais fonctionnement ou blocage par exemple). Lire à ce sujet notre article pour contrôler sa consommation d’eau. Dans cet article vous retrouverez notamment un tableau de suivi de consommation.

Economiseurs d’eau : les matériels économiseurs

On distingue divers types de matériels permettant de réaliser des économies d’eau :

Les limiteurs de débits :
Ces équipements permettent de réduire le gaspillage d’eau généré par une surpression ou un débit important dans les canalisations. Le fait d’assurer une pression convenable chez les abonnés conduit à éviter les désagréments des bruits et vibrations désagréables au niveau des installations intérieures, à favoriser la sauvegarde des installations internes des abonnés et à minimiser leurs volumes consommés par la limitation du gaspillage ainsi que du débit des pertes internes si elles existent.

Les opérations de réduction de la pression sur le réseau de distribution ont entraîné une nette baisse de débit de fuites chez les abonnés. Ceci permet de réduire la «fatigue » des installations et d’augmenter leur durée de vie.

Les « aérateurs » :
ce sont des systèmes à grille que l’on place à l’extrémité du col de cygne. Ils limitent le débit d’eau en aérant le jet, ce qui évite la sensation d’insuffisance de jet et réduisent ainsi la consommation d’eau jusqu’à 50%.

Les économiseurs d’eau existent en deux versions :

  1. embout mâle
  2. ou embout femelle en fonction du type de robinetterie.

Voir à ce sujet notre article sur les mousseurs mâme ou femelle.

Les robinets : boutons poussoirs, robinets temporisés, mitigeurs,…
Les robinets temporisés et les boutons poussoirs
permettent d’éviter les pertes d’eau dues au phénomène des robinets laissés ouverts.

Les mitigeurs permettent d’augmenter le confort d’utilisation, en diminuant le temps de recherche de la bonne température, ce qui permet de réaliser jusqu’à 10% d’économie.

Les douchettes économiques, montées sur un flexible de douche, réduisent le débit de la douche en diminuant la section du passage, leur efficacité est voisine de 50%.

Les systèmes de chasse (WC) :
Il existe maintenant sur le marché des systèmes double chasse, associés à des réservoirs de capacité plus faibles que celui du système classique. L’installation de ce système permet d’économiser près de 60 % sur la consommation de WC d’un logement, soit près de 17% sur la consommation globale du logement.

Il existe également des systèmes dits interrompables, ils comportent un seul bouton poussoir, sur lequel une première impulsion déclenche la chasse et une deuxième impulsion l’arrête. Ce système est fiable, mais son efficacité est faible car la plupart du temps l’utilisateur oublie de donner la deuxième impulsion.

Enfin, il existe aussi des plaques à placer dans la cuve d’eau qui vont réduire le débit de la chasse, sans changer l’utilisation. Cet économiseur d’eau WC se nomme EcoWC

Les appareils ménagers (lave-linge, lave-vaisselle)
Le développement d’une gamme de machine de lave-linge économe en énergie et en eau, a permis de réduire la consommation de moitié, soit une économie de 50% (60 à 70 litres par lavage).

Bien que les lave-vaisselle classiques consomment moins d’eau que le lavage à la main, les nouveaux produits commercialisés proposent des appareils avec une consommation réduite de 50% (entre 17 à 20 litres pour les plus économes).

Pour en savoir plus :

Crédit photo : TobTob

Mots clefs: , , ,

Vous pouvez laisser un commentaire ou vous inscrire au flux RSS.


Économiser l’eau : astuces pour économiser l’eau et sites de référence

Chacun de nous, en veillant à ses gestes quotidiens, peut réduire sa consommation d’eau de 30 %. Voici une liste de sites utiles répertoriant des astuces pour économiser l’eau.

Sites officiels

Liste de Gestes quotidiens pour économiser l’eau publiée par le ministère de l’écologie

Je répare mes robinets et ma chasse d’eau : un robinet qui goutte, c’est 100 litres d’eau perdus chaque jour et une chasse d’eau, c’est 1000 litres d’eau perdus chaque jour. Les fuites peuvent représenter 20 % de la consommation d’un foyer.

L’ADEME édite, dans son espace à destination des particuliers, une page pour « savoir économiser l’eau ».

Nous consommons en moyenne chaque jour 200 litres d’eau potable. Nous l’utilisons pour la boisson et la cuisine, bien sûr, mais aussi pour la toilette et les toilettes, la lessive et la vaisselle, l’arrosage du jardin, le lavage de la voiture. Parmi ces usages, tous, loin de là, ne nécessitent pas de l’eau potable. Et il y a les fuites, les gaspillages…

Industrie, Agriculture, Villes, l’Agence de l’eau liste les lieux où on peut économiser l’eau de manière efficace.

Les ressources en eau douce ne sont pas inépuisables ; il est indispensable de ne pas les gaspiller. La recherche de toute économie d’eau est donc une priorité afin d’atténuer le risque d’un déséquilibre entre la demande et la ressource disponible. L’Agence de l’Eau participe à cette démarche. Elle apporte des aides aux investissements visant à réduire les prélèvements et les consommations, et elle soutient des opérations de conseil aux usagers.

Journaux / Magazines

Une liste de 12 astuces pour économiser l’eau dans la salle de bain, la cuisine et le jardin, publiée par le quotidien Metro.

Laver ses légumes, salades et autres fruits au dessus d’un bol de manière à récupérer l’eau utilisée et arroser ses plantes avec. Ne pas laisser couler l’eau au moment de la vaisselle. Ne pas pré-laver les ustensiles destinés au lave-vaisselle et s’assurer que l’appareil est plein avant de lancer un cycle de lavage, idem pour le lave-linge.

Planet propose une liste de 7 bons gestes pour économiser l’eau. Pas mal d’informations techniques et de calculs !

Lorsque vous faites la vaisselle, remplissez les deux bacs d’eau (un pour le lavage, l’autre pour le rinçage) soit 15 litres par vaisselle au lieu de laisser couler l’eau (estimation : 50 litres)
Faites tourner le lave linge et le lave vaisselle uniquement lorsqu’ils sont pleins ou alors utilisez la fonction « demi-charge » si elle existe sur votre appareil.

Une liste de 10 gestes pour économiser l’eau sur le site Eau Pure

L’eau est notre ressource la plus précieuse, elle est nécessaire pour toute vie et devrait être conservée, évaluée et protégée. Une eau pure vous donne 10 gestes pratiques et simples à mettre en place chez soi pour des économies d’eau, d’énergie et d’argent.

Divers

Une page très complète sur la gestion de l’eau et les solutions pour l’économiser sur Ekopédia.

L’Internaute propose une liste de témoignages au sujet des économies d’eau. Un peu « limite » parfois avec des solutions de grand mère comme la brique dans les toilettes. C’est efficace oui, mais des systèmes économiques et moins système D sont maintenant abordables

Bricolez la cuve de remplissage des WC : Laure a disposé une brique dans le système de remplissage des WC pour éviter une consommation trop importante par tirage. Dans le même but, Anne propose de poser deux petites bouteilles remplies d’eau dans la cuve.

PAP avait réalisé une newsletter au sujet des économies d’eau.

Selon les régions, la facture d’eau pour un foyer moyen varie de 380 à 540 € par an. La consommation progresse de 1 % par an. Le prix devrait augmenter d’environ 10 % d’ici 2010. Comment économiser ce liquide de plus en plus précieux ?

De la cuisine au jardin en passant par la salle de bains, l’eau est partout dans la maison. Avec un prix et une consommation en hausse constante, elle mérite d’être économisée. Vous vous épargnerez des factures trop lourdes. Et vous préserverez une ressource naturelle loin d’être inépuisable.

Mots clefs: , ,

Vous pouvez laisser un commentaire ou vous inscrire au flux RSS.


Mousseur robinet : mâle ou femelle ?

Les robinetteries installées actuellement sur les lavabos, éviers et douches, répondant aux normes NF, ont un débit minimum de sortie de robinet (sans aérateur) de 12 à 16 L/min. Avec les réducteurs de débit (aussi appelés aérateurs), ce débit peut passer à 5 l/min.

En installant de réducteurs aérateurs, vous diminuez sérieusement le débit d’eau consommée, et faites des économies d’eau pour un confort identique. En effet, l’eau qui passe dans les aérateurs possède ensuite une texture « mousseuse ». En effet, les mousseurs de robinets mélangent sous pression air et eau. L’eau devient ainsi plus crémeuse.

Vos robinets : mâle ou femelle ?

Pour les mousseurs de robinet, tout dépend de la forme de votre robinet…

Si le pas de vis de votre robinet est à l’extérieur, il vous faut un aérateur avec le pas de vis à l’intérieur, c’est à dire un mousseur robinet femelle.

Si, on contraire, le pas de vis de votre robinet est à l’intérieur, il vous faut un aérateur avec le pas de vis à l’extérieur, c’est à dire un mousseur robinet mâle.

mousseur aérateur robinet

Exemple des mousseurs robinet Eco+ (Economiseurs d’eau robinet)
Idéal pour les fortes pressions, les mousseurs contiennent un joint torique qui s’écrase graduellement sous l’effet de la pression afin de délivrer un débit constant. Ces aérateurs peuvent s’utiliser en salle de bains ou en cuisine. Les aérateurs sont également parfaitement adaptés pour les eaux « calcaires », avec des matériaux empêchant le développement de bactéries.

Acheter un mousseur robinet

Crédit photo : Les Végétaliseurs

Mots clefs: , ,

Vous pouvez laisser un commentaire ou vous inscrire au flux RSS.