économie d’eau : WC, robinet et douche, notre guide

A l’occasion de Forum Mondial de l’eau, qui se tient actuellement à Istanbul, l’équipe d’économie d’eau a tenu à vous concocter un petit guide sur les économies d’eau.Nous avons essayé de compiler en un seul article les bonnes pratiques et conseils galnés sur le net, mais aussi vos témoignages, afin de vous proposer les meilleures solutions pour les économies d’eau. Les voici réunies par « pôle » d’économie.

Economie d’eau sous la douche

Une douche classique comme celle installée dans votre maison débite en moyenne 20 litres à la minute. Un régulateur de débit pour votre douche peut faire descendre cette consommation d’eau aux alentours de 10 litres par minutes. Certaines douches proposant des systèmes de massages, de balnéothérapie ou encore multijets peuvent consommer jusqu’à 40 litres d’eau par minutes. 40 litres d’eau par minute, des chiffres tout simplement aberrants, face à la crise en eau qui s’amorce et à la nécessité de protéger la planète… Les installations classiques de douche sont des matériels très gourmands en eau. Si vous faites le calcul, une douche de 5 minutes peut consommer de 60 et 200 litres d’eau…

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41heJXRAA%2BL._SL500_AA280_.jpgPlusieurs solutions existent pour limiter votre consommation d’eau dans la douche. Nous vous proposons deux méthodes utiles et n’altérant pas le confort d’utilisation :

Votre pommeau de douche est usé, il fuit, ou bien encore, il est attaqué par le calcaire ? Quoi qu’il en soit, si l’heure de le changer est venue, alors il est responsable d’opter pour une douchette économique. Les pommeau de douches « économiques » sont très nombreux sur internet comme en magasin. Mais attention, si ils sont effectivement efficaces sur le papier, souvent, on déchante en se retrouvant dans la douche… Le débit est certes réduit, mais du coup, on se retrouve sous un filet d’eau, pas très rafraichissant. Les fabricants ont progressé dans ce secteur, et certains proposent des douches « innovantes ».

Des spécialistes ont notamment mis au point une douche qui aspire l’air pour le mélanger à l’eau. Avec 6,5 litres / minutes seulement, cette douche fourni un jet au moins aussi puissant voire plus fort que les douches traditionnelles. Il s’agit de l’effet Venturi (16 arrivées d′air aspirent l’air et ajoutent de l′oxygène à votre eau). Douchette ecoxygen.

L’intérêt est simple : économiser et ainsi contribuer à réduire la consommation d’eau, tout en prenant toujours plaisir à prendre une bonne douche relaxante. Pourvu que celles ci ne s’éternise pas ! Et oui, car outre l’installation d’économiseurs d’eau, il est aussi important de ne pas passer trop de temps sous l’eau. Pratique et ludique, le sablier de douche (qui décompte le temps que vous passez sous l’eau), sera un excellent outil pour apprendre aux plus jeunes qu’on ne doit pas « abuser » de cette ressource naturelle qu’est l’eau.

Réduisez le débit et économisez l’eau de vos robinets

Un robinet courant non équipé de réducteurs de débit consomme environ 10 à 12 litres d’eau/minute. Des aérateurs (ou mousseurs selon les appelations) sont disponibles pour remplacer ceux installés de base sur vos robinets. Les aérateurs ECO + délivrent seulement 5 litres / min à un débit moyen de 3 bars de pression soit une économie réalisable de prés de 50 % sur la consommation d’eau. économiseurs d’eau robinet.

L’autre avantage lorsque l’on installe à un aérateur pour robinet, est d‘économiser sur l’énergie qui sert à chauffer l’eau, et tout cela sans perte de confort à l ‘utilisation (à l’image des douches vues ci-dessus).

Ce type d’installation ne sera efficace que si elle est complétée par de vrais gestes responsables au quotidien.

WC et chasse d’eau : 40% de la consommation d’eau du foyer !

Souvent négligé, ce poste de la maison est pourtant très gourmand en eau… Les WC représentent jusqu’à 40% de la consommation moyenne d’un ménage. En dehors des systèmes de WC à double débit désormais installés par défaut sur les nouvelles installations, il existe des produits astucieux permettant de réduire la consommations des WC. Non non, pas la brique que l’on met au fond de la cuve, mais de véritables produits malins.

C’est le cas des plaquettes ECO WC, dont nous vous avons déjà largement parlé sur ce site. Comment fonctionnent les plaquettes EcoWC ? Les plaquettes se basent sur le principe simple : ce n’est pas la quantité d’eau évacuée qui procure la pression à une chasse de WC, mais bien la hauteur de cette eau.

Ainsi, les plaquettes se posent de chaque côté du mécanisme existant (vous garder ainsi votre cuve et son mécanisme) en 2 minutes. Ces plaquettes retiennent l’eau inutile du réservoir de chaque côté du mécanisme à chaque fois que vous tirez la chasse. Ce principe permet le même effet qu’une brique par exemple, mais est hygiénique et durable dans le temps.

Les plaquettes ECOWC sont faciles à mettre en place et ne dénaturent pas votre système de chasse d’eau actuel. Vous n’êtes pas obligé de changer votre installation ni même de l’adapter. Economiseur d’eau WC.

Économie d’eau chaude : comment y arriver ?

Economiser l’eau oui, et l’eau chaude ? Outre la quantité d’eau, c’est l’énergie nécessaire à sa production (pour la chauffer, la transporter), qu’il faut aussi économiser. Comment réaliser une économie d’eau chaude ? Commencez par isole thermiquement vos tuyaux surtout s’ils passent dans le vide-sanitaire ou dans des locaux non chauffés. Un isolant autour de votre réseau d’eau chaude devrait dans un premier temps permettre d’évier la déperdition de chaleur. L’idéal ? Faire passer vos tuyaux d’eau chaude sanitaire dans les parties chauffées de votre maison. Vous économiserez de fait les calories perdues à l’extérieur !

Si votre chauffe-eau est électrique, il doit être programmé en heures creuses. Si certains ignorent encore le fonctionnement des heures creuses, sachez qu’elles permettent une énergie 2 moins chères que les heures dites pleines.

Economie d’eau et lave vaisselle : bien choisir

Avant d’acheter un lave vaisselle ou un lave linge, lisez les étiquettes vous informant sur leur consommation. Les constructeurs d’appareils électro-ménagers sont désormais obligés de communiquer selon une échelle à 6 niveaux pour les lave linge et 7 pour les lave vaisselle. 3 critères rentrent en ligne de compte pour « qualifier » l’appareil, qui se voir attribuer une lettre :

  1. l’efficacité de lavage,
  2. l’efficacité énergétique,
  3. l’efficacité d’essorage (séchage pour les lave vaisselle).

Inutile de préciser que nous vous recommandons fortement des appareils classés A ou B…Si le coût d’achat et l’écart entre les différents produits peut vous paraitre important, sachez qu’une machine à laver de catégorie énergétique A consommera 40 litres d’eau par lessive contre plus de 70 pour un appareil de la catégorie C. Une économie non négligeable sur le long terme, surtout rapportée aux prix de l’eau (selon votre région). Si un foyer choisi un lave-linge dans la catégorie A+ et A++, sur une base de 200 lavages annuels, ce sont entre 1600 et 5400 litres d’eau qui seront économisés sur une année.

D’ailleurs, pour clôturer ce paragraphe électroménager, et élargir sur d’autres appareils pas nécessairement liés à l’eau, sachez qu’un un réfrigérateur de classe A++ consommera 30% d’électricité en moins que celui de la classe A+ !

Les économies d’eau potable dès aujourd’hui

En France, chaque année, 6 milliards de mètre3 d’eau sont prélevés pour des utilisations domestiques. 93% de cette eau potable est utilisée pour l’hygiène corporelle, les sanitaires et l’entretien de l’habitat. En effet, contrairement à ce que l’on pourrait croise, la boisson et la préparation des aliments ne représente que 7% de notre consommation d’eau totale. Les conseils dispensés dans cet article sont donc indispensables pour réduire cette proportion à économiser le plus possible l’eau potable.

Écoles, hôpitaux, bureaux, les sources de consommation d’eau potable « collectives » sont très importantes. Ce sont aussi à ces collectivités d’agir, à grande échelle, en s’équipant de matériels économes. L’autre voie consiste à segmenter la qualité de l’eau que nous utilisons. Est-il nécessaire de mettre de l’eau potable dans nos toilettes ? Un système récupérateur d’eau de pluie peut très bien alimenter les WC et ainsi sauver de l’eau potable.

A l’intérieur d’un bâtiment, l’ peut être utilisée :

Cette eau doit provenir de toitures inaccessibles et non composées d’amiante-ciment ou de plomb (voir notre article présentant l’arrête sur l’eau de pluie).

Concluons sur ces chiffres : En moyenne, un français utilise 150 litres d’eau potable par jour, tandis qu’un couple avec 2 enfants va lui en consommer 360 litres. Contribuez dès maintenant à diminuer ces chiffres !







Mots clefs: , , , , , , ,



Article de Ann-Charlotte -
Dernière mise à jour : le 17 mars 2009.


Douchette Ecoxygen
Réalisez des économies d'eau avec
La douchette venturi Ecoxygen
www.bien-et-bio.com/douche-ecoxygen

Economiseur d'eau pour le robinet
Débit constant à 5 L/min quelle que soit la pression
Economiseur pour votre robinet mâle et femelle dès 5,90€
www.bien-et-bio.com/economiseur-robinet

Eco WC : éco plaquettes
Plaquettes faciles à installer dans vos WC
Réduit de moitié l'eau utilisée sans perte de confort
www.bien-et-bio.com/eco-wc

Vous pouvez laisser un commentaire ou vous inscrire au flux RSS.

Les commentaires :

Bonjour . En économisant l’eau de la douche par incorporation d’air qui refroidit l’eau , ne dépensons nous pas d’avantage d’énergie pour l’amener à la bonne température . Le résultat de l’opération est-il positif ?

@Charles NUYTS: Ce qui compte dans la dépense énergétique, c’est la masse qu’il faut réchauffer. Si on table sur 50% d’air (en volume) qui se mélangent à 50% d’eau (toujours en volume)et si on calcule sur 2 litres de volume total, cela ferait en masse 1000 g d’eau pour environ 1,18 g d’air.
Pour calculer la dépense de chaleur réelle il faudrait tenir compte des différences de capacité calorifique massique entre l’air et l’eau, de l’évaporation d’un peu d’eau pour amener l’air de 20°C, HR 50% à environ 40°C, HR 100%; mais au vu du ratio des masses air/eau le résultat me semble parler de lui-même.

Laisser un commentaire

(required)

(required)