Accueil Consommation d'eau Pékin : Les Jeux engloutissent le peu d’eau de la Chine

Pékin : Les Jeux engloutissent le peu d’eau de la Chine

100
0
SHARE

Il y a trois ans, des fonctionnaires du gouvernement local de Changguchenga (ou Changcheng) en Chine ont dit à des agriculteurs du village de 7000 habitants de cesser d’utiliser l’eau d’un réservoir à proximité de leur blé et champs de maïs. « Si vous avez besoin d’eau, creusez un puits » ordonnaient les autorités.

Chang Cheng

Crédit photo : dayou1975

Ils ont creusé : À leurs propres frais, les agriculteurs ont creusé. Mais même si le nouveau système d’irrigation fonctionne bien, les habitants ont été contraints de mettre en commun leurs maigres ressources… chaque année l’eau recule, difficile de maintenir leurs cultures en vie. Le puits est maintenant à 135 pieds de profondeur. Dans cette province Chinoise, les ressources en eau sont rares. Les maigres réserves sont acheminés environ au sud-ouest dans la « capitale de la soif » comme elle est désormais surnommée, avec ses 15 millions d’habitants : Pékin.

En fait le réservoir dont l’utilisation a été interdite aux agriculteurs de Changgucheng est l’un des quatre dans la province mobilisé pour répondre à la demande en eau avant et pendant les Jeux olympiques de Pékin. Les Jeux devraient augmenter la consommation d’eau  de Pékin d’au moins 5 %, selon un récent rapport de Probe International, un groupe environnemental canadien.

L’eaul est nécessaire non seulement pour satisfaire la consommation à Pékin, mais aussi pour nettoyer les sites olympiques, sans parler des canaux et des lacs pollués.

25 milliards de dollards sont investis pour détourner l’eau des rivières du Sud en direction de Pékin.

Les écologistes pointent du doigt ces efforts pour réaliser des Jeux olympiques verts qui sont en réalité en train de créer des problèmes environnementaux dans les provinces alentours. Le détournement de l’eau de la province du Hebei n’est qu’une des nombreuses actions potentiellement problématique, disent les experts.

L’urbanisation accélérée de Pékin a doublé la consommation d’eau entre 1995 et 2005 à quelque 3,2 million d’acres-pieds par an. Il n’y aura pas de crise de l’eau pendant les Jeux Olympiques. Mais il faudra 10 ans, 20 ans, même un siècle pour rétablir l’épuisement des ressources en eau généré…

Pour en savoir plus :

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here