Accueil Actualité de l'eau Déshydratation des personnes âgées en maison de retraite

Déshydratation des personnes âgées en maison de retraite

203
1
SHARE

L’eau est un bien culturel et social. Mais avant cela, l’eau est un droit donné à chaque être humain.

Depuis le mois de novembre 2002, le Comité des droits économiques, sociaux et culturels a défini l’accès à des quantités adéquates d’eau salubre à des fins personnelles ou domestiques comme étant un droit fondamental de la personne. Le droit à l’accès de l’eau potable est alors une condition pour une personne pour qu’elle puisse mener une vie saine et digne ainsi qu’accéder à la réalisation de tous ses autres droits.

Mais malheureusement aujourd’hui, trop de personnes sont exposées au manque d’eau. En France, les personnes les plus touchées sont les sans-abri, les sdf, les personnes en situation illégale comme les sans-papiers par exemple, les squatteurs et souvent les personnes dont le revenu individuel ne dépasse pas 400 €/mois et qui ont du mal à payer l’eau dont ils disposent. En tout, 1 à 2 % de la population totale auraient de réels problèmes d’accès à l’eau.

Mais quand on parle de manque d’eau, on ne pense jamais aux personnes âgées qui sont pourtant les principales victimes, qu’elles résident à domicile ou en maison de retraite.

En effet, les personnes âgées en maison de retraite sont les plus exposées aux risques de déshydratation (notamment lors des dernières canicules) puisque leurs organismes sont plus fragiles. La nutrition est un facteur prioritaire chez ces dernières. Une mauvaise hydratation de la personne pourrait être à l’origine de plusieurs autres problèmes comme l’apparition de grosse fatigue, les risques de chute, d’insuffisance rénale ou encore de troubles neuropsychologiques, fréquents en maisons de retraite. Le personnel soignant d’une maison de retraite est donc sérieusement formé pour repérer  les symptômes de déshydratation.

Mais pas seulement au niveau de l’hydratation de leur corps, les seniors connaissent aussi souvent une autre carence en eau. En effet, il peut arriver lors de maltraitance en maison de retraite, que le personnel de la maison de retraite n’offre pas à ses résidents les moyens de faire correctement leur toilette ou leur bain. Ce qui serait alors une violation du droit d’accès à l’eau par tout être humain.

Toutefois, bien que les dirigeants mondiaux reconnaissant que l’accès à l’eau potable est un droit fondamental de l’Homme, ils ont aussi reconnu que le principe de recouvrement des coûts devait aussi lui être appliqué. En effet, la qualité de l’eau du robinet est soumise à des contrôles sanitaires fréquents afin d’en assurer sa qualité. Compte tenu du fait que l’eau qui arrive à notre robinet suit au préalable un circuit précis de distribution d’eau, son traitement est donc très lourd et surtout onéreux. Il est donc nécessaire de surveiller sa consommation en eau !

1 commentaire

  1. Très bon article qui est tout à fait véridique. D’ailleurs, on se rappelle bien l’été 2003 avec la canicule et ses ravages!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here